Ébéniste-restaurateur Quoidbach Passeur de traditions dans l'ancien

Conservation-restauration

Si votre souhait est de faire restaurer un meuble, tout en ayant la volonté de lui laisser son caractère authentique, son histoire, son intégrité physique, à savoir, la sauvegarde des matériaux dont il a été fait, alors vous êtes au bon endroit. 

Car je suis restaurateur de meubles, mais avec un sens aigu de la conservation. Je veille toujours à n'agir que sur ce qui est essentiel, c'est à dire, la réhabilitation du meuble dans sa structure. En comblant les parties lacunaires, en remplaçant les parties erronées, en intervenant sur les parties décollées, et je veille toujours à ce que les éléments d'époque soient préservés. Je travaille avec les colles animales traditionnelles, qui permettent la réversibilité. 

Les illustrations attenantes représentent une commode plaquée d'acajou (Avant/Après la restauration), dont les éléments de placage manquant ont été ajoutés. L'ancien vernis a été nettoyé, donc conservé, à la suite de quoi les surfaces ont été retravaillées au vernis au tampon traditionnel.

J'interviens au cas par cas, dans l'intérêt de chaque meuble ou objet.

Vous avez un meuble ou objet que vous souhaiteriez remettre en état, sans pour autant entreprendre une restauration poussée, et vous aimeriez savoir quelles sont les options possibles? Je suis à votre écoute, et vous assure un service de qualité.

Contactez-moi

 

2 points concrets qui caractérisent mon travail de conservation

  • Je ne ponce pas les placages anciens. Ou alors, avec parcimonie, uniquement dans le but d'adoucir les surfaces avant de vernir. La volonté de vouloir retrouver les couleurs d'origine dans le cas où la surface du bois a jauni à cause du soleil, est une fausse bonne idée. Car cela passe obligatoirement par un ponçage avec un abrasif dont le grain est assez gros. Ce qui a pour effet d'amoindrir l'épaisseur du placage, et de le percer s'il est poncé plusieurs fois au fil du temps. Je préfère lui laisser le plus d'épaisseur possible, même si le bois n'a pas retrouvé sa coloration d'origine. C'est grâce à la préservation des matières qui composent les marqueteries d'un meuble du XVIIIeme siècle, que ces parties décoratives pourront encore traverser les siècles. Concernant la récupération de certaines couleurs, il existe des alternatives.
  • Pour combler une partie lacunaire dans le placage, j'arrive avec un élément déjà mis à la bonne épaisseur. Ce qui m'aide à préserver les parties attenantes, puisque la partie fraichement incorporée est déjà mise à niveau par rapport au reste. Autrement dit, je veille toujours à façonner et à désépaissir au maximum, avant de la coller, une pièce que je dois installer. Ainsi, je ne risque pas d'empiéter sur les parties seines avec l'outil, puisqu'il ne faut pas affleurer.

Restauration d'un abattant de secrétaire en bois de noyer

Restauration d'un abattant de secrétaire, avec un intérêt conservatif. Le travail consiste à réaliser une greffe de bois pour combler la partie manquante, en respectant la dimension de ce manque, sans l'agrandir, et sans toucher à la patine du reste de la surface. Car rien de plus n'est prévu pour ce meuble. La greffe a été teintée et patinée, comme le meuble l'avait été.

20221101 134332
20221101 134455
20221104 112423
20221108 102661
20221111 162227

Restauration d'une commode italienne du XVIIIème siècle

Côté gauche d'une commode italienne du XVIIIeme siècle, en noyer 

Après avoir recollé certaines parties plaquées, le vernis étant devenu jaune et laiteux, il a été décapé. Puis le meuble a été revernis au tampon à la manière traditionnelle. Avant de revernir, je n'ai pas poncé le meuble, pour ne pas rendre la feuille de placage encore plus fine qu'elle ne l'était. Cette phase prend un caractère conservatif. Poncer une surface peut faire apparaître la couleur initiale d'un bois qui a jauni avec le soleil. Mais cela amoindri l'épaisseur du placage. 

 

20180111 114833 1517132579378 resized
20180308 105749 1524683935191 resized

Recollage des assemblages d'une chaise Louis XVI, et conservation de la garniture

Chaise d'époque Louis XVI, dont les assemblages sont décollés. Tandis que le garnissage est en excellent état.

Pour recoller les assemblages, et rendre la chaise stable, il a fallu que je la démonte en grande partie. J'ai donc dû également défaire la garniture de l'assise, et la replacer. J'en ai profité pour refaire un sanglage, pour renforcer l'ancien qui était distendu. J'ai également rechargé en crin animal juste avant la pose de la toile blanche. 

 

20190418 154120 1558508354489
20190424 140533 1558508498596
20190424 151041 1558508498872
20190529 170401 1560166954431
20190605 182025 1560167125175
20190605 191545 1560167125323
20190612 155452 1560697530351

20221229 150847

La colle animale est la colle traditionnelle utilisée depuis des siècles sur les meubles anciens. Cette colle permet la réversibilité des collages. Elle est d'une grande fiabilité, et donne la possibilité de décoller un élément, bien plus facillement que si le collage avait été fait avec une colle synthétique industrielle. 

Elle se compose au départ, de granulés de nerfs et d'os (1/3 - 2/3), qui doivent être dissous dans de l'eau. La préparation doit être chauffée à 60° pour être bien liquide. 

À CHAQUE MEUBLE, DES INTERVENTIONS DIFFERENTES

Les choix à faire concernant la restauration d'un meuble, se font toujours au cas par cas. Au départ, il y a toujours un travail d'analyse important. Mon expérience de restaurateur va me permettre de me rendre compte, après une analyse, de ce qui pourrait être potentiellement fait. Mais avant de vous proposer quoi que ce soit comme interventions, je suis à votre écoute quant à vos souhaits, pour la finalité de la restauration. Et c'est à moi de vous guider au mieux, dans vos choix. 

Un meuble n'est pas l'autre, et énormément de choses peuvent déterminer les interventions à faire: votre volonté d'effectuer un travail de conservation, ou une restauration plus approfondie; la manière dont le meuble a été construit; la manière dont il a été exposé à la lumière, ou aux conditions athmosphériques;...  

Concernant les matériaux que j'adapte au meuble, pour combler des parties manquantes par exemple, je fais préalablement une étude des matériaux dont le meuble est fait, et je veille à incorporer des éléments de même nature. 

Vous aimeriez faire réparer ou restaurer un meuble ? Vous aimeriez savoir ce qu'il serait possible de faire ?
Contactez-moi et expliquez-moi votre idée de départ.
Je peux me déplacer dans toute la Belgique.

Obtenir un devis